Comment satisfaire les clients dans une clinique vétérinaire ?

Dans une clinique vétérinaire, la satisfaction des clients doit être l’objectif principal de votre activité. Afin de mieux le remplir, voici quelques conseils qui rehausseront l’image de votre centre de soin.

Conquérez les clients par l’organisation des consultations

Les animaux peuvent présenter des pathologies qui se manifestent après plusieurs années. C’est à travers les consultations et les dépistages que certaines maladies peuvent être rapidement trouvées et traitées. En proposant aux propriétaires des animaux les phases de consultation, sachez que votre centre sera plus connu.

  1. Une consultation pour les soins : cette étape se déroule en trois phases. Les animaux qui sont fréquents dans votre cabinet auront un suivi annuel. Les animaux qui sont présentés en état de maladie seront examinés et soumis au traitement. Les animaux qui ont un cas particulier subiront des traitements en fonction de leur urgence.
     
  2. Une consultation pour les urgences : en matière d’urgence, la procédure normale de traitement sera remplacée par une intervention immédiate. L’animal peut être hospitalisé ou soumis à un traitement spécialisé. Même si les vétérinaires ont du mal à se spécialiser, certains cas restent tout de même difficiles à traiter par un généraliste.

Effectuez toujours le bilan de votre activité

Afin d’améliorer votre fonctionnement, la réalisation des bilans de soin est nécessaire. À travers le bilan, votre intervention sera plus améliorée. Faites intervenir une expertise externe à votre cabinet pour une critique qui vous sera profitable. De même, les avis et les suggestions sont toujours à votre avantage. Une évaluation objective doit respecter certains éléments pour satisfaire le client :

  • La détermination des forces du cabinet
  • L’évaluation des menaces liées à l’exercice de certaines méthodes
  • La mise en exergue des faiblesses en matière de soin et d’équipement
  • La recherche des possibilités permettant d’améliorer la qualité de services

Répondez toujours aux attentes de la clientèle

Le praticien doit être à l’écoute des personnes qui viennent avec leur animal. Le facteur communicationnel est très important dans la relation entre le vétérinaire et le client. Il permet de connaître l’animal et de déterminer le cadre de traitement. L’aspect financier doit être négociable en fonction du service accompli.

Assurez le suivi de l’animal

En établissant un calendrier pour le suivi de l’animal, le propriétaire saura toute votre attention. Afin de le garder, faites toujours un carnet de rappel en matière de vaccination. Pour les animaux qui ont subi une intervention chirurgicale dans votre cabinet, le meilleur moyen de retenir le client est de prévoir les consultations postopératoires dans un Hôpital Vétérinaire Ste-Rose

Dans une clinique vétérinaire, les soins sont toujours réalisés dans l’objectif de satisfaire les clients. Pour cela, l’écoute du propriétaire et le suivi de l’animal sont les fondements d’un travail satisfaisant.

Apprendre plus

Le rôle du vétérinaire dans la surveillance attentive et prolongée de vos animaux

Le vétérinaire, dans sa mission de soigner les animaux, prolonge celle-ci en leur apportant une surveillance attentive et prolongée après le traitement. En parcourant ce texte, vous serez édifié sur la nature de cette surveillance attentive et prolongée.

Comprendre ce qu’est la surveillance attentive et prolongée

En matière de soins vétérinaires, l’intervention du vétérinaire se poursuit même après la première visite de votre animal chez lui. Car, à la suite d’une consultation ou du traitement d’une pathologie, il faudrait suivre attentivement l’évolution de l’animal afin de réagir promptement à la moindre anomalie. C’est une étape importante pour votre animal, car cela augmente ses jours de vie.

Les diverses sortes de surveillance attentive et prolongée des animaux

Diverses sortes de surveillance attentive sont menées par le vétérinaire. C’est le cas de :

  1. La surveillance de leur alimentation : il est important que vos animaux consomment des aliments sains et complets au cours de leur développement biologique et physiologique. Ces aliments doivent être adaptés à chacune des étapes de leur croissance. Étant donné la panoplie d’aliments disponibles sur le marché, le vétérinaire est la personne la mieux indiquée pour vous conseiller à ce sujet.
  2. La surveillance médicale : il s’agit ici de la surveillance attentive et prolongée de votre animal après une intervention chirurgicale ou après le traitement d’une affection. Le vétérinaire veille à ce que l’animal réagisse favorablement au traitement sinon, un réajustement lui est proposé.
  3. La surveillance du développement de l’animal : il s’agit de veiller à la bonne croissance physique de votre animal.

Les champs d’action du vétérinaire

Le vétérinaire est un professionnel polyvalent, ce qui lui donne un large champ d’action sur le plan de la santé animale. Son avis compte pour les cas suivants :

  • L’éducation des animaux pour leur permettre d’acquérir facilement certaines réactions ;
  • Le contrôle de la qualité et de la nature de la chair consommée par vos animaux et vendue dans les supermarchés afin de parer aux empoisonnements ;
  • Le conseil des structures de production et distribution des remèdes, car le vétérinaire est constamment avec les animaux, par conséquent, il sait ce qui est mieux pour eux.

Le vétérinaire et la protection de certains animaux

Il s’agit d’animaux en voie de disparition. En dehors des réserves animales, le vétérinaire joue également un rôle capital dans leur protection, leur survie. Son action consiste à lutter contre les extensions simultanées d’une affection transmissible à un grand nombre d’animaux dans une zone précise. Pour cela, il ne cesse d’améliorer les soins qu’il offre ainsi que les substances immunisantes contre une maladie donnée.

Au cas où les visites chez le vétérinaire feraient déjà parties de votre quotidien, sachez que vous pouvez avoir une surveillance attentive et prolongée adaptée à votre animal. Ces experts de la santé animale sont désormais incontournables, car le bien-être de votre animal dépend d’eux.

Apprendre plus

Les aspects importants pour le recours au vétérinaire

Le vétérinaire est le spécialiste le plus avisé en matière de soins et de protection des animaux. C’est pourquoi il est difficile de se passer de ses services. Mais pour recourir à ce spécialiste, il faut tenir compte de certains aspects importants afin d’obtenir une solution à votre besoin.

Une certaine complicité avec les animaux

Il est évident que le vétérinaire dispose de la science suffisante pour soigner les animaux. Cependant, il faut en plus qu’il y ait une entente entre l’animal et lui. Et c’est au vétérinaire de trouver les moyens d’approche pour que la communication passe avec l’animal. C’est aussi indispensable pour éviter de susciter la méfiance ou la furie chez l’animal pendant les soins.

La compétence dans la spécialité animale

Les animaux sont regroupés en plusieurs catégories selon leur espèce ou leur race. Un bon vétérinaire ne peut pas prétendre être spécialiste de tous les animaux. Avant de recourir à celui-ci, il faut nécessairement vous assurer qu’il a une compétence dans la spécialité relative à votre animal. Ce sera avantageux pour fournir des soins rapides et adaptés à l’animal concerné.

Les aspects concernant lorganisation de son travail

Certains aspects liés à l’organisation du travail du vétérinaire conditionnent le recours à celui-ci :

  • Le cadre du travail sera d’autant plus intéressant s’il est dans une institution de renom 
  • La disponibilité pose moins de problèmes lorsque celui-ci travaille dans un cadre privé 
  • Le trajet que le vétérinaire doit effectuer pour arriver jusqu’à vous et inversement.

Les aspects liés à lexercice de la profession

Ce sont des aspects qui permettent de voir dans le fond la manière par laquelle le vétérinaire exerce sa profession. Il est important de bien les cerner pour de meilleurs soins à votre animal :

  • La logistique de travail qui comprend tout l’équipement nécessaire et renouvelé 
  • Les procédés utilisés pour prodiguer des soins qui se traduisent dans la qualité des soins.

Le choix dun traitement évolutif

Le vétérinaire, bien formé, ne proposera pas un traitement unique pour votre animal. En général, il met en place un traitement évolutif. Il va varier selon l’état de votre animal. Si d’aventure l’amélioration prend du temps à se manifester, il peut renforcer les soins. Lorsque l’état de l’animal s’améliore, il va simplement mettre sur pied des mesures de suivi.

Pour éviter toute réclamation ou toute insatisfaction après le traitement de votre animal, il est crucial de bien réfléchir avant de recourir au vétérinaire. Sans être exhaustives, les informations développées ici vont grandement vous aider à faire le bon choix. Pour en savoir plus, cliquez sur Hôpital Vétérinaire Du Haut-Richelieu

Apprendre plus

Les divers aspects des soins du vétérinaire

En plus des soins prodigués aux bestioles, le vétérinaire se charge aussi du contrôle régulier de leur évolution et de leur santé. Pour mieux cerner la question, ce texte vous donne plus de détails à ce sujet.

De quoi s’agit-il exactement ?

Le contrôle régulier de votre animal (le suivi vétérinaire) est capital pour sa thérapie et joue aussi un rôle dans le choix du vétérinaire, de même qu’il prolonge sa durée de vie. C’est cette étape de la thérapie qui repose sur l’appréciation pointilleuse de quelques éléments devant servir à suivre votre animal en cas d’affection ou à la suite d’analyses médicales.

Les diverses sortes de contrôle vétérinaire

De manière générale, il existe trois aspects sur lesquels le médecin pour animaux base le contrôle régulier de ces derniers, notamment :

  1. Le contrôle régulier de leur nourriture : de la parturition au vieillissement, il est important que votre animal consomme des aliments sains et adaptés aux différents changements qui interviennent chez lui. Ne vous fiez surtout pas à la pléthore d’aliments disponibles dans les commerces, faites confiance au vétérinaire qui sait lesquels sont adaptés à votre animal.
  2. Le contrôle de la santé de votre bestiole après une intervention chirurgicale : le but de cette action est de suivre l’évolution du traitement ; si celui-ci n’est pas efficace ou alors entraîne des effets non désirés, le vétérinaire pourra alors proposer autre chose.

Les champs d’application des compétences du vétérinaire

En matière de contrôle régulier de la bonne évolution de votre animal, le médecin intervient à divers niveaux afin de réguler ce qu’il consomme ou les objets qui l’entourent. À cet effet, le vétérinaire agit :

  1. Sur le commerce de la chair animale provenant des villes avoisinantes : il procède par un test de l’aliment en question afin de juger si sa consommation n’est pas dangereuse pour votre animal.
  2. Dans le procès de production des remèdes : puisqu’il est constamment en relation avec les animaux, il sait très bien ce qui leur conviendrait, dès lors il conseille les fabricants de ces remèdes.
  3. Sur l’entraînement des animaux : ceci permet que ceux-ci puissent facilement maîtriser les mouvements et réactions qui leur sont enseignés.

Un contrôle régulier pour la préservation des races en voie de disparition

Par son action de contrôle régulier de l’évolution des animaux, le vétérinaire participe ainsi à la conservation des animaux menacés d’extinction ; c’est grâce aux soins qu’il prodigue à ces animaux afin de venir à bout des épizooties. Les soins en question comprennent également l’administration de substances servant à immuniser l’organisme des animaux.

Pour le bien-être de votre animal, il est recommandé de rencontrer un spécialiste de la santé animale, que votre bestiole soit souffrante ou non. Le vétérinaire prendra alors soin de celui-ci en tenant compte de son évolution. Pour en savoir plus, cliquez sur Clinique Vétérinaire Laurentien-Keller

Apprendre plus

Ce qu’il faut savoir à propos de la rage chez votre chien.

La rage est l’une des maladies ayant fait le plus de morts autant chez les hommes que chez les animaux. En effet, bien qu’elle ait été éradiquée la menace demeure toujours présente et certains animaux sont susceptibles de la transmettre à l’homme. C’est pour cette raison qu’il est important et obligatoire d’aller rendre visite à un vétérinaire sur une base régulière pour qu’il s’assure de l’état de santé générale de votre animal et s’assure qu’il ne soit un danger ni pour lui ni pour toute autre personne.

Comment le virus de la rage se transmet.

L’inconvénient avec la rage est que peu importe l’endroit où l’on vit, nul ne peut être à l’abri. En effet, le virus qui est à l’origine de la rage est capable de vivre dans toutes les conditions climatiques et par conséquent tous les chiens sont susceptibles de le contracter. C’est pour cette raison que la législation concernant l’importation ou l’exportation de certains animaux est très rigoureuse en ce qui concerne les différents vaccins. Une fois que votre animal l’a contracté, la période d’incubation varie entre 14 à 30 jours avant la manifestation des premiers symptômes.

Les différents symptômes associés à la rage.

Si une personne ou un animal se fait mordre par un autre animal atteint de la rage, le virus se dirigera directement vers le cerveau dans un premier temps avant de rejoindre la salive. C’est tout ce processus qui correspond à la phase d’incubation et qui peut varier en fonction de la race, de la taille de l’animal ou même du lieu de morsure. Ainsi, le virus se dirigeant et s’installant au niveau du cerveau, les principaux dégâts observables sont d’ordre nerveux. Ainsi, les symptômes associés à la rage sont souvent :

  • Un changement de comportement (paranoïa le plus souvent).
  • Votre animal se met à saliver beaucoup et de manière incontrôlée.
  • Avec le temps, vous constaterez que votre animal sera atteint d’une paralysie progressive.
  • Il se mettra à se gratter de manière incontrôlée.

À partir du moment où votre animal commence à manifester ces symptômes, il est important d’appeler un vétérinaire (surtout, vous devez éviter d’entrer en contact avec votre animal) pour qu’il prenne la situation en main. Vaut mieux prevenir que guerir, vous ferez des économies.Une fois que votre animal a présenté les premiers symptômes, étant donné qu’il n’existe pas encore à ce jour un traitement contre la  rage, généralement la mort surviendra quelques jours plus tard. Pour plus d’informations, cliquez sur Hôpital Vétérinaire de Mont Saint-Hilaire.

Apprendre plus

Les différents milieux d’intervention du vétérinaire

Dans un raisonnement analogique, lorsque la maladie s’empare des animaux, elle peut les rendre très faibles ou tout simplement conduire à leur mort comme avec les hommes. Le vétérinaire indifféremment de l’endroit où vous vous trouvez peut se déplacer pour soulager votre animal.

L’intervention du vétérinaire dans l’enceinte d’une clinique vétérinaire.

Lorsqu’un animal tombe malade, la meilleure façon d’agir est de le conduire vers une clinique vétérinaire. De là, le vétérinaire peut ausculter l’animal et préciser des médicaments qui peuvent permettre à votre animal de se rétablir dans les plus brefs délais. Lorsque la maladie de votre animal est chronique, le vétérinaire peut le faire passer à table ou l’hospitaliser dans sa clinique.

L’intervention du spécialiste de la santé animale dans les zones rurales.

Le vétérinaire est l’un des acteurs majeurs du milieu rural où ses prestations sont multiples :

  • Dans le milieu rural, les éleveurs se comptent par milliers et le rôle du vétérinaire est de leur donner des astuces qui peuvent leur être utiles pour l’élevage harmonieux de ces bêtes.
  • Le vétérinaire grâce à la panoplie des techniques thérapeutiques qu’il possède s’attaque aux épizooties et aux autres maladies qui peuvent enrayer la volaille et le bétail.
  • Le vétérinaire est au fait des mesures prophylactiques indispensables pour mettre les animaux à l’abri de certaines maladies.

Les prestations du vétérinaire dans les industries pharmaceutiques et agroalimentaires.

Plusieurs prestations sont fournies par le vétérinaire à ces industries :

  • L’opinion personnelle du vétérinaire est indispensable dans l’élaboration des aliments destinés aux animaux, car il est au fait de l’assemblage idéal pour le bien-être des animaux.
  • En tant que professionnel de la santé animale, il est au fait des produits appropriés pour garantir l’élevage efficient des animaux.
  • Il intervient dans l’élaboration des médicaments, car l’expérience glanée au fil des jours lui permet de savoir les compositions à réaliser pour rendre un produit efficace.

L’intervention du vétérinaire dans les réserves fauniques.

 Dans le souci de protéger les bêtes de la disparition totale, le vétérinaire qui est au fait de l’attitude des animaux peut être un atout majeur pour leur capture et leur protection dans un zoo.

Le vétérinaire et l’éthologie.

Le vétérinaire connaît tout du comportement des animaux indifféremment de leur race. Il connaît leur méthode de multiplication et les différentes maladies qui les attaquent. En fonction de la race des animaux, il peut peaufiner un traitement.

Le vétérinaire intervient dans plusieurs milieux pour protéger les animaux de la disparition totale ou pour les soulager de certaines maladies. 

Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, vous pouvez consulter la French – Hôpital Vétérinaire de L’Énergie Inc.

Apprendre plus

4 solutions pour réaliser une bonne extermination de souris chez soi

Les désagréments que peuvent causer les souris sont nombreux : de l’odeur désagréable qu’elles laissent aux rongements de meubles et portes. En raison de leur mode de vie de groupe, elles n’hésitent pas à se multiplier et à rester en fortes colonies dans les habitations, c’est la raison pour laquelle on peut rapidement être victime d’infections.

Les pièges à souris

Cette bonne vieille méthode a fait ses preuves et marche toujours aussi bien que dans le temps. Il s’agit de placer à un endroit stratégique une sorte de piège à souris munie d’un appât tel le fromage. Lorsqu’il est armé, il frappe automatiquement et de façon très rapide tout élément qui retire l’appât de son présentoir. Cette méthode est idéale lorsqu’on est très peu infestée parce qu’elle attrape une souris à la fois.

La mort aux rats

Il s’agit de substances chimiquement élaborées capables de tuer les souris lorsqu’elles en consomment. Il s’agit généralement de produits en forme de boules ou de poudre qui sont dispersés dans des endroits sombres et cachés tel l’arrière des meubles. C’est un produit très efficace pour exterminer un grand nombre de rongeurs dans la maisonnée. Cette technique demeure cependant dangereuse pour deux raisons :

  1. Elle expose les enfants et autres animaux de la maison qui peuvent être affectés s’ils consomment de tels produits
  2. Les souris ne meurent pas immédiatement, elles ont donc généralement le temps de retourner se cacher avant que l’effet soit total. Lorsqu’elles sont cachées et difficiles à retrouver, leurs corps en décomposition dégagent une très forte odeur et nuisent à la santé des individus.

La glue

Il s’agit de plaques ultra-collantes qui dégagent une odeur qui attire les souris. Lorsqu’elles s’approchent à la recherche de quoi manger, elles restent solidement collées et peuvent ainsi être exterminées. Cette méthode efficace ne laisse pas l’occasion aux souris de s’enfuir, mais porte de moins bons fruits lorsqu’elles sont en grand nombre.

Les ultrasons

Au travers d’un dispositif, des bruits ou des ondes à basse fréquence sont répandus dans l’habitation infestée. Elles ont pour fonction de repousser les souris et non de les tuer. Les ondes diffusées sont  supposées donner une sensation insupportable pour les souris. Cette méthode n’est pas recommandée pour les propriétaires d’animaux domestiques tels que des chiens ou des chats.

La méthode des ultrasons figure parmi les plus difficiles à exploiter, mais est idéale lorsqu’on a une grande infestation de souris. Étant donné qu’elle est difficile à maîtriser, il est fortement recommandé de prendre un conseil avisé chez des professionnels avant de faire un choix en matière d’extermination.

Apprendre plus